top of page

6ème rapport du GIEC - "The time for action is now" selon Andrew Ferrone

Andrew Ferrone est un climatologue physicien de formation et travaille principalement à l'interface entre la science et la politique climatique.



Dessin par Dominique Sweetnam

Il est actuellement le chef du service météorologique de l'Administration des services techniques de l'agriculture (ASTA) au Luxembourg. Il est également le représentant permanent auprès de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le chef de la délégation luxembourgeoise auprès du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et coordonne l'équipe de négociateurs de l'Union européenne pour les questions scientifiques dans le cadre de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).


Lors de son intervention à Caritas, Andrew a relevé les conclusions clés du 6ème rapport du GIEC (IPCC en anglais) et a parlé de solutions et actions concrètes que chacun d’entre nous en tant que citoyens peuvent implémenter.


"The time for action is now" a été la conclusion d'Andrew Ferrone lors de son intervention à Caritas Luxembourg pour présenter le rapport du GIEC.


C'est un slogan très répandu pour susciter l'action face au changement climatique, mais pourquoi ?


Sans surprise, Andrew a réitéré le fait que nous sommes sur le mauvais chemin pour atteindre la limite des 1.5°C. Selon les analyses du GIEC on se trouve dans un scénario où une limite de 4°C est plus réaliste, ou dans un scénario idéal, une limite de 2.5°C est envisageable.


Ce qui nous a surpris (positivement) est le fait suivant: avec uniquement des changements de comportements, nous pouvons atteindre une baisse de 40% à 70% d'émissions de CO2 et ainsi atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.


Les solutions et actions concrètes qu'Andrew nous suggère est de favoriser la mobilité douce dans notre quotidien (vélo, marche à pied, transports en commun, etc.), moins prendre l'avion, limiter notre consommation de produits animaliers (viande et produits laitiers), favoriser des énergies vertes et la construction d'infrastructures avec des matériaux durables.


En plus d'actions pour réduire nos émissions, il suggère des projets pour mieux absorber les émissions dans l'atmosphère comme reforester nos territoires et travailler le sol plus efficacement.


Andrew et l'équipe de Plaidons Responsable garde un sentiment d'espoir et une vue optimiste envers le changement climatique. On ne peut se permettre de baisser les bras car tout effort, peu importe qu'il soit grand ou petit, fait une différence.



4 vues

Comentários


bottom of page